Accueil
Visite Express
Salle Gants de ville

Gant de ville à crispin

Agneau velours, manchette à smocks.
Gankos Millau 2000

A la mode dès le XVIe siècle, le gant à crispin est l’apanage de l’homme et porte des broderies raffinées d’or et d’argent. En 1930, il apparaît aux mains des femmes, arborant des couleurs vives. La jeunesse des années 1960 le répudie jusqu’en 1980 où le regain de passion pour la mode marque son retour.

Salle Gants de soirée et Haute-couture

Gants et accessoires

Gants longs, coupe Jouvin étroite en agneau mégi. Gant Richard et Gant Louis Plagnes, 1850-1900.
Ouvre-gants, XIXe siècle, ivoire, vermeil et argent.
Poire à talc, XIXe siècle, ivoire
Boîte à gants, début XXe siècle, velours et soie.

Pour bien se ganter : élargir les doigts avec l’ouvre-gant, introduire la main dans le corps du gant au niveau de la base des doigts pour détendre le gants puis poudrer. Enfiler les quatre doigts, soulever le gant et introduire le pouce en dernier, faire descendre le gant en massant légèrement la peau et tirer doucement.

Salle Emma Calvé

Bijoux de scène

Bijoux de scène pour Messaline, 1900-1902. Couronne et breloques, laiton gravé, incrustées de perles de verre rouge.

Emma Calvé est née dans l’Aveyron en 1858 et, après un apprentissage à Paris, elle immortalise Carmen en l’interprétant plus de 1200 fois, dans une carrière internationale qui, de la Monnaie de Bruxelles à la Scala de Milan, la mène aux Etats-Unis, au Japon, en Inde. La soprano a interprété bien d’autres rôles, dont celui de Messaline, opéra d’Isidore de Lara d’après la vie tumultueuse de l’épouse de l’empereur romain Claude, au Covent Garden de Londres en 1900.